la période romane à la Vall de Ribes

La période romane constitue l’un des grans moments de l’histoire de l’art catalan. Cela s’explique par l’importance exceptionelles de certains monuments, de prestige international, et parce que dans l’histoire et dans l’imaginaire de la catalogne, l’art roman a des connotations presque mytiques associées aux origines politiques et nationales du pays. Les concepts Catalogne et catalan se popularisent au cours des XIè et XIIè siècles, en même temps que l’écriture des premiers textes en catalan. Au niveau artistique, ces siècles costituent l’époque de l’art roman.

Campelles

Église de Sant Martí: Ancienne église romane qui fut démolie lors d’une invasion française puis reconstruite et agrandie à la fin du XVIIIè siècle.


Pardines

Église de Sant Esteve: Il reste bien peu de vestiges de l’edifice roman original. Seule l’abside est visible, plus étroite que la nef; au XIVè siècle, elle devient la base d’une tour de défense.

Église de Santa Magdalena de Puigsac: Édifice original du XIIè siècle. 


Planoles

Église de Sant Marcel de Planès: Datée du XIè siècle, elle présente une seule nef rectangulaire, couverte d’une voûte en berceau, et une abside en forme de fer à cheval à l’intériur et semi – circulaure à l’extérieur. Le clocher est à jour. Cette petite église est un bel exemple d’architecture romane rurale de l’époque.

Sant Vicenç de Planoles: SElle se situe dans l’architecture lombarde du XIè siècle, bine qu’ au vu de sa rusticité, ell pourrait dater du XIIè siècle. À l’heure actuelles, on peut voir l’atrium portiqué. Le clocher de la tour a été constuit au XIXè siècle, s’eloignat du style du reste de l’ensemble.


Queralbs

Église de Sant Jaume: Art roman du XIIè siècle. Elle se caractérise par son porche composé de sis arcs reposant sur cinq colonnes en marbre bleu, l’ensemble constituant l’un des plus beaux exemple de porches de l’art roman catalan les mieux conservés. Durant les XVè et XVIIè siècles, la construction originale a subi certaines modifications comme l’élargissement de la nef centrale avec deux chapelles carrées, la contruction d’une sacristie avec chapelle et la construction d’une tour surmontée d’un clocher-mur. 


Fustanyà

Sant Sadurní de Fustanyà: Sur la façade sud se trouve la porte d´éntrée qui se caractérise par sa  décoration et ses détails de ferronnerie, caractéristiques de XIè et XIIè siècles. Une partie d’un cimitière médiéval a été découvert du côté de la façade su de ‘église ainsi que des fragments de céramique comme la petite marmite à bec en terre cuite noire retrouvée à côté d’une tombe et très certainemnet liée à celle-ci. Ses caractéristiques permetten de la dater de la fin du XIè siècle ou du début du XIIè siècle.


Serrat

Mare de Déu del Remei del Serrat: Elle est datée du XIIè siècle.

Ribes de Freser

Église de Santa Maria: L’église romane originale fut détruite en 1936 et remplacée par un temple moderne, oeuvre de l’architecte Josep Danés. À l’intérieur se trouve une reproduction du célèbre baldaquin de Ribes, l’un de chefs-d’oeuvre de la peinture romane catalane sur bois du XIIè siècle. De l’église romane originale, il ne reste que les trois absides qui sont aujourd’hui des chapelles latérales.

Château de Ribes: Plus connu comme « la tour » qui est la partie la plus haute et la mieux conservée de tout les château. Il a conservé trois étages où sont encore visibles des fenêtres et des meurtrières.

Château de Segura: Du XIIIè siècle, il reste une partie du mur du côté est, un pan de mur à l’estrême nord et une grande citerneaccessible gràce à une petite entrée formée de deux grandes pierres de taille. À l’intérieur, on peut encore voir le plafons voûté en berceau et les murs recouverts de plàtre ou de stuc de l’époque.


Ventolà

Sant Cristòfol de Ventolà: Les premières réferènces datent du XIIè siècle. Le clocher, aux fenêtres en ogive, est du roman tardif. Il a ét récemment restauré et un porche moderne a été ajouté avec une structure ancienne.


Bruguera

Sant Feliu de Bruguera: Dat´´e du XIIè siècle, elle a subi d’importantes modifications au XVIIIè siècle. De léglise originale, il ne reste qu’une partie de l’abside sans ornementation et une partie du clocher où est encore visible, bien que muré, un portail à arcade.


Batet

Chapelles de la Verge del Carme: Elle a été restaurée.


Toses i Dòrria

Sant Cristòfol de Toses: Esplendide édifice roman du XIè siècle. Les éléments les plus remarquables de l’énsemble sont la ferronnerie de la porte, le cloche décoré d’arcatures lombardes et els peintures romanes d l’intérieur qui sont une reproduction de peintures originales qui se trouvent aujourd’hui au MNAC.

Sant Víctor de Dòrria: Peintures murales découvertes en novembre 1997 à partir d’un project de restauration de l’église- Fresques originales du XIIè siècle et les seules de tout le Ripollès.

Romànic en viu

Romànic en viu (l’art roman en direct) est un cycle de concerts dans les églises de la baronnie de Toses. Des petits concerts intimes et agréables dans des enceintes à l’acoustique exceptionelles et un public chaque fois plus nombreux au festival. La Vall de Ribes et le Ripollès en général accueillent depuis 2003 un cycle de concert très particulier. Le secteur le plus au nord-ouest de la région, la profonde vallée du Rigart, à cheval entre la Vall de Ribes et al Cerdagne, présente chaque année un festival musical de qualité dan le cadre incomparable de ses petis ermitages. Ce cycle de concerts a la particularité de se dérouler exclusivament dans les églises des localités de Toses et Planoles. Un total de huit concerts dans six ermitages romans millénaires proposant de la musique en direct aux milliers d’habitants qui viennent passer l’éé dans ces contrées. les villages qui accuaeillent les concerts sont Dòrria, Nevà, Fornells de la Muntanya, Toses et Planoles, tous rattachés aux deux localités susmentionnées. Dénommé EMUSICAL lors des 6 premières éditions, ce cycle a été rebaptisé en 2099 du nom ROMANIC EN VIU (l’art roman en directe) et propose les « Cultures invitées »: une variété de groupes aux origines dievrses qui permet de découvrir l’univers musical de différents pays, un voyage culturel à travers la musique.Pour le moment, les concerts donnés se sont inmiscés dans les cultures occitaines, basque, catalane, brésilienne, des îles baléares et il est prévu d’explorer de nouveaux horizons avec pour cadre unique ces monuments romans de la Vallée du Rigart. 

X